Créer un site internet

Définition : Les différents types d'UV

I ) PRESENTATION

Le rayonnement ultraviolet est un rayonnement électromagnétique* d'une longueur d'onde intermédiaire entre celle de la lumière visible et celle des rayons X. Ces rayons sont émis naturellement par le soleil ou artificiellement par des lampes ou cabines. Les ultraviolets peuvent être divisés en UV proches (400-200 nm de longueur d'onde) et en UV extrêmes (200-10 nm de longueur d'onde). Cependant, la gamme des UV est souvent divisée en UV-A, UV-B et UV-C, caractérisés par des longueurs d'onde différentes.

II) DIFFERENTS TYPES D'U.V.

On peut dire en règle générale que plus la longueur d'onde du rayonnement est petite, plus son énergie est importante (donc nocive), et moins il pénètre dans le milieu où il se propage. Par exemple, les UV-C sont beaucoup plus dangereux que les UV-A ou UV-B car ils ont une courte longueur d'onde.

Les UV-A : Ce sont les UV de plus grande longueur d'onde (400-320 nm environ). Ils représentent près de 95 % du rayonnement UV qui atteint la surface de la terre. Ils peuvent pénétrer dans les couches profondes de la peau. Ils sont responsables de l’effet de bronzage immédiat. Mais ils favorisent également le vieillissement de la peau et l’apparition de rides, en perturbant l'équilibre des cellules. Des études récentes laissent penser qu’ils pourraient également favoriser le développement des cancers cutanés (ils affectent l'ADN de la cellule).

Les UV-B : Ces UV sont de longueur d'onde moyenne (320-280 nm environ). Ils représentent moins de 5% des UV atteignant la Terre mais sont très
                    énergétiques. Ils ne pénètrent que dans les couches superficielles de la peau ; ils sont absorbés dans leur quasi totalité par la couche cornée de l'épiderme. Ils sont à l'origine de l'érithème solaire, appelé couramment coup de soleil. A long terme, ils facilitent le vieillissement de la     peau et sont responsables de cancers cutanés (ils génèrent des désordres moléculaires, altérations de certaines liaisons de l'ADN ou de protéines). Ils peuvent néanmoins avoir certains aspects bénéfiques (synthèse de vitamine D).

Les UV-C : Ces UV, de courte longueur d'onde (280-100 nm environ), sont les plus nocifs. Cependant, ils sont tous filtrés par la couche d'ozone de
                   l'atmosphère et n'atteignent donc théoriquement pas la surface de la Terre. Pour exemple, si les UV-C atteignaient la surface de la Terre, la
                   toxicité qu'ils engendreraient serait telle, que la vie y serait impossible. Une de leur cible est l'ADN, ils possèdent donc un caractère
                   cancérigène très important.
                   Ils sont parfois utilisés en laboratoire de biologie grâce à des lampes UV-C ; leur effet germicide* permet par exemple de stériliser des pièces
                   ou des appareils.

                   La bande spectrale des UV-C est composée de 3 sous-bandes :
                   -   Les UV-C : de 280 à 200 nm
                   -   Les V-UV : de 200 à 100 nm ; ce sont les UV exploités uniquement dans le vide.
                   -   Les X-UV : de 100 à 10 nm ; transitions électromagnétiques entre les UV et les rayons X.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site